DIMANCHE 4 FEVRIER – STOMPING’JOE – CHEZ NANOU – MILLEVACHES

11h30  APÉRO-TCHATCHEEntrée libre

RDV dans les locaux de la Maison du PNR pour cet apéro-tchatche

« Forêts anciennes, pourquoi c’est rare, pourquoi c’est bien ? » avec Olivier Zappia, chargé de mission forêts anciennes

12h30 CHEZ NANOU05 55 95 63 08 – Réservation à partir du 4 janvier

On se retrouve où ?

Chez Gérard, un vrai personnage ! Il représente à lui-seul la 5e génération à officier derrière le zinc du café familial de Millevaches (30 couverts). Sa passion pour les produits du terroir et pour la musique blues en fait l’un des habitués des Bistrots d’Hiver.

MENU – 25 €

Potage

Salade gourmande

Coq au vin aux cèpes, purée

Plateau de fromages

Flognarde aux raisins

¼ de vin

Café

15h00 CONCERT STOMPIN’JOE blues

10 € (plein tarif)

5 € (adhérents et tarifs réduits)

-12 ans (gratuit)

À tous ceux qui croient encore que le blues est une musique triste, plaintive et nostalgique, vous risquez d’être très surpris devant l’énergie de Stompin’Joe ! Véritable orchestre à lui seul, l’artiste joue un country blues festif et dansant accompagné d’une guitare, d’une grosse caisse, d’une caisse claire, d’une charley et d’un harmonica… tout ça en même temps et avec la banane ! Un concert ponctué d’anecdotes au sujet des pionniers du Mississippi, une voix chaude et un humour qui créent d’emblée une complicité avec le public.

Finalement, vous ne raterez votre soirée que si vous ne venez pas.

décembre 12, 2017

  • Un grand merci pour ce concert. Il était d’excellente qualité et le musicien très sympathique. Cela fait partie des « petits » moments de bonheur qu’il ne faut pas louper ! N’hésitez pas à refaire appel à lui, nous y retournerions sans hésiter !

    Par contre, un bémol sur la partie restauration : nous n’avons pas pu avoir de place au restaurant (et nous n’étions pas les seuls…) alors qu’il y avait tout une tablée (une douzaine de personne) qui visiblement n’était pas là dans le cadre des Bistrots d’hiver et qui, non contente de cela, a perturbé l’écoute par une attitude plus que bruyante. Je pense que, lors de ces journées, les restaurants devraient réserver leur prestation aux participants aux bistrots et ne prendre d’autres personnes que si vraiment ils n’ont pas suffisamment de demandes (prévoir une date buttoir par exemple) ; d’une part, les participants aux bistrots augmenteraient leur chance d’avoir de la place et d’autre part, le concert ne serait pas perturbé par des gens que cela n’intéressent visiblement pas…et « accessoirement » cela vous permettrait d’avoir des recettes en regard des participants.

  • un super chanteur de blues dans un lieu improbable si insolite ! un beau dimanche à la campagne des Millevaches

  • Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *